Les Charades Electroniques


Mon premier s'appelle Florence


 
Le clan Cave
#Interview #ActeurCulturel

Publié le 10/01/2016
Partenaires fidèles, structures jumelles, habitués amis... Tout l'écosystème de la Cave aux Poètes repose sur ces proches qui nous soutiennent !
facebook.com


Avec une sensibilité orientée IDM ou abstract, les Charades Électroniques remettent au goût du jour l’electronica qu’on chérissait tant il y a une dizaine d’années : tantôt organique, tantôt glitch, acoustique ou expérimentale, l’ambient et ses sons électro immersifs qui te retournent les synapses sont là pour rester !

D’une certaine manière, tout a commencé dans un cadre professionnel en 2010 : une programmation à faire pour une soirée événementielle privée. Florence invite Sun Glitters. Puis de soirées en soirées, entre potes, les uns chez les autres et dans les bars, les Charades Electroniques se sont construites jusqu’à leur concrétisation cinq ans plus tard comme un panel de dates, un festival électro à travers Lille de septembre à décembre 2015.

Florence respire l’efficacité discrète, la passion pro. Adepte de la ginger beer et d’une green attitude solidaire, elle déroule ses Charades doucement mais sûrement. Indice après indice, elle se dévoile promotteuse, manageuse, fédératrice d’un collectif d’artistes mouvants... une petite famille européenne qui commence déjà à ressembler à un label.
C’est au fil des soirées entre potes et des opportunités qu’elle est surprise de retrouver ses compétences de comm et d’orga dans les demandes et besoins des artistes et amis qu’elle côtoie au quotidien.
Véritable couteau suisse après dix ans dans la communication tous azimuts (marketing, événementiel, graphisme, coordination), elle décide de prendre à bras le corps ce nouveau rôle qu’elle se découvre : accompagner, manager, inviter, proposer aux artistes de tous azimuts de se faire les dents sur scène, de se frotter au public.



un artiste n’est pas forcément un carriériste : il y a des producteurs qui n’envisageaient pas de se produire en live


Cette petite niche expé-abstract aux réminiscences plus populaires (Saycet, ou même Rone) est donc loin de stagner dans les années 90. Ces musiques contemplatives que l’on pourrait surtout écouter au casque au fond d’un canapé cuir, Florence veut les proposer live, et cherche toujours la meilleure façon d’intégrer l’écoute active du public à ce style si particulier.
Pas surprenant donc si aujourd’hui déjà, c’est Londres, l’Espagne, Bucarest, ou encore Bruxelles qui ouvrent leurs bras aux mystères des Charades Electroniques.

Les Charades Electroniques Les autres articles Le clan Cave

Vos avis

Playlist

0
Les Satellites • L'envolée

1
Bunai Carus • Ultra Violet

2
Sun Glitters • Everyday is a new start

3
Ocoeur • Rainy Day

4
Aamar • sky of colors

5
Logreybeam • the village green

6
Human Koala • Neurasthenic

6
Pop Campaign • Twatting a Tory

6
Rival Consoles • Recovery

11
RenoizeR • Fragments

10
Karsten Pflum • Gruvsala