Loup Blaster


Totem garou


 
Graphisme
#interview #artiste

Publié le 01/09/2014
Chaque trimestre et à chaque occasion, la Cave collabore avec des artistes et graphistes de tous horizons !
tumblr.com


Un temps bénévole à la cave aux Poètes, Loup Blaster a fait ses armes à roubaix. illustratrice et animatrice au style singulier et aux inspirations foisonnantes, c’est en toute confiance et tout naturellement que nous lui avons proposé de réaliser l’artwork de ce trimestre ! l’occasion d’en découvrir un peu plus sur cette artiste multitâche et ses productions psychés-dessinées.

Tout d’abord : quel est ton métier d'après toi ?
Je dirais « artisan de l’image fixe et animée », car mes champs de créations sont très ouverts, comme l’illustration, le cinéma d’animation ou le VJing. mais ma formation c’est le cinéma d’animation 2d : j’ai fais un dmA à l’esaat et une année Erasmus en Norvège. Depuis, je travaille sur mes propres projets, qui mêlent surtout animation et son.

Les univers de tes productions sont très variés et éclectiques, tout en restant fortement marqués et reconnaissables. D’oû tires - tu ces idées, et quelles sont tes références artistiques ?
mes inspirations, je les trouve partout. dans le cinéma, chez mes amis, sur Tumblr, dans l’actualité, la mode, les voyages, les souvenirs, les livres que j’avais enfant.
Je collectionne des univers et des idées dans ma tête, précieusement comme dans des petites boîtes. mais si je peux simplement conseiller un film, je dirais Mind Game de masaaki Yuasa.

On découvre souvent ton travail par le biais de BBBlaster, le trio de scène que tu formes avec Hibou Blaster et Numérobé. Tes créations animées donnent une dimension toute particulière à vos shows. comment définirais-tu ton univers visuel ?
Plutôt psychédélique ! il y a beaucoup de motifs, d’animations abstraites, de grigris et d’animaux qui dansent. C’est hypnotique et poétique. J’espère laisser la place au spectateur pour rêver et se laisser porter. Je travaille des boucles courtes, utilisées en live comme des samples sonores : les possibilités sont infinies !

Tu as un agenda très chargé et plein de projets passionnants.
Si tu nous parlais du film animé sur lequel tu travailles en ce moment ?
en ce moment je réalise mon premier court métrage. Un film d’animation documentaire pour ma première participation au Late night Work Club. C’est un club international et indépendant d’animateur/réalisateurs. Chacun réalise un court métrage animé sur un thème commun, et cette année c’est « Stranger ».


je suis rentrée à Calais, ma ville natale, faire un film sur la situation des réfugiés


Alors je suis rentrée à Calais, ma ville natale, faire un film sur la situation des réfugiés ici. Je savais que je devais en parler un jour, quand on m’a proposé le thème j’ai su que c’était le moment. Le quotidien d’hommes déracinés et la violence avec laquelle ils sont traités. mais comme la vie est partout et les hommes sont les mêmes, j’ai aussi découvert des choses merveilleuses, lié des amitiés. J’aimerai que mon film puisse montrer ça aussi, le rêve, l’espoir et la fraternité.
Les autres articles Graphisme

Vos avis