MAUCA


Caféine graphique


 
Graphisme
#graphisme #artwork #programme

Publié le 31/03/2017
Chaque trimestre et à chaque occasion, la Cave collabore avec des artistes et graphistes de tous horizons !
mauca.fr


Habituée des soirées électro à la Cave aux Poètes, Maureen est surtout une graphiste lilloise à l’aube d’une carrière prometteuse. En fin d’études à l’Ecole de Communication Visuelle à Lille, « Mauca » explore comment se marient arts graphiques et musique.


Comment définis-tu ton style ?
Je travaille beaucoup mes créas à partir d’éléments récupérés : je passe mon temps à collectionner et récolter de la matière. Des couleurs, des textures que je réutilise, des photos à l’appareil jetable réalisées lors de mes voyages.

J’aime bien les rendus très abstraits avec des jeux de couleurs cohérents et qui arrivent à vraiment dégager quelque chose. Pour cet artwork j’ai voulu rendre l’ambiance de la Cave : ce côté sombre et secret, les lumières tout en longueur et géométriques. J’ai gardé ma technique privilégiée du collage, en changeant complètement d’univers par rapport à mes habitudes plus pop et colorées.


l’ambiance de la cave : ce refuge sombre et secret


Tu as beaucoup travaillé sur des projets culturels...
Ce n’était pas programmé mais bien sûr c’est ce qui me plaît et c’est aussi ce qu’on me propose ! J’ai de la chance de pouvoir toucher à ce milieu qui parait parfois difficilement accessible : il y a peu de stages et d’opportunités de mettre un pied dans ce réseau.

Dans ton mémoire, tu explores les liens étroits entre musique et arts visuels.
Ca résume vraiment mes deux passions : Je suis très sensible aux visuels et à la scénographie lorsque je vais à un concert par exemple. J’avais envie de remonter dans le temps et de comprendre l’origine et le développement de cette fusion entre musique et graphisme. J’explore les premiers moyens de communication ou d’imagerie des musiciens : affiches et CDs, puis l’arrivée du clip vidéo, de la scénographie autour des musiques électroniques, etc.

Aujourd’hui ces aspects sont en pleine explosion : les albums sortent accompagnés de véritables courts-métrages ciné, les lights shows en concert sont des trésors de créativités bénéficiant des dernières avancées technologiques.

D’où te vient cette passion ?
Mes parents étaient musiciens, et m’ont sensibilisée depuis toute petite à la musique et à l’art en général. J’ai fait beaucoup de solfège et de la batterie pendant très longtemps. Depuis que je suis à Lille, j’ai vraiment eu l’opportunité de découvrir beaucoup de styles différents en concerts, en testant plein d’ambiances, de salles, et d’artistes pour affiner ma sensibilité et mes goûts. Bien sûr je suis plus attirée par un lieu comme la Cave aux Poètes, avec son format plus intime : les émotions passent bien plus facilement que dans un gros concert ; ce sont mes meilleurs souvenirs de live (et notamment Slow Magic en février 2015).

Les autres articles Graphisme

Vos avis