Joseph d'Anvers
#Pop #rock #française

 
 


En refusant l'évidence de la pop facile, Joseph d'Anvers joue avec les codes et multiplie les virages mélodiques, les orchestrations arides.
L'ancien boxeur et cinéaste affute des compositions, classes et mélancoliques, qui revisitent ses tribulations sentimentales.
Il digère Jack White, renvoie Dominique A. dans les cordes et empreinte à Daniel Darc : les arrangements inattendus de Joseph, savamment dosés, fleurtent avec rock brut et folk majestueuse. Il joue avec les codes d’une certaine chanson française rock, d’une pop classe, made in France. Ses titres illustrent des roads movies poétiques et crasseux, tout en faisant preuve d'une retenue sauvage.